Application à la promotion d’externes qui entrent en 4ème année en 2021-2022.

Trois piliers : connaissances, compétences, parcours

Évaluations durant le second cycle :

Facultataires

Connaissances : 1 évaluation par bloc (avec la nouvelle docimologie)

Compétences : ECOS facultatives, 1 par an, composé de chacun 5 stations, comptant pour la validation du Certificat de Compétence Clinique (CCC) : validation des stages (par des ECOS si possible)

Nationales

Connaissances : Épreuves Dématérialisées Nationales – EDN (ex-ECN) : fin octobre de la DFASM3, avec questions de rang A (note minimale de 70% nécessaire à la validation de la 5ème année) et de rang B (servant aux classements pour le choix des spécialités), avec les nouvelles modalités docimologiques

Compétences : ECOS : 10 stations, début juin DFASM3, basé sur les Situations de départs

Parcours : clôture du portfolio du parcours de l’étudiant en juin de la DFASM3

Ces trois éléments nationaux comptent dans le matching final (fin DFASM3) pour respectivement 60%, 30% et 10%. Il n’y a plus 1 classement unique national mais plusieurs classements nationaux en fonction des DES, réalisés en fonction de la pondération des questions de rangs B de l’EDN, différente pour chaque DES.

Mais comment s’organise l’externat ?

Passage en temps plein de stage : on passe de 36 mois de stages mi-temps à 18 mois de stage temps plein avec des périodes de stage d’environ 7 semaines (de 7 à 9). Chaque promotion est divisée en deux groupes (G1 et G2), qui alternent périodes de stage et période de cours (« hors stage »).

Organisation des blocs : un bloc est défini par une période de stage suivie de sa période hors stage. Pendant la période de stage : l’étudiant doit être libéré au maximum à 17h, sur la base moyenne de 8h de stage par jour, hors SAU. Après sa journée de stage, l’étudiant travail les items de connaissances traités dans son bloc afin de les connaitre en allant aux ED. Le jeudi après-midi est banalisé pour assister aux cours d’UE libres.

  • Période « hors stage » : Alternance de semaines de travail personnel (apprentissage des items de connaissance dans les référentiels) et de semaines d’ED (4h/j) Dernière semaine : semaine de révision et d’examens
  • Le bloc se termine par une évaluation facultaire. Il y a donc deux évaluations par bloc, une pour chaque demi-promotion, comme actuellement mais à 7 semaines d’écart

Organisation de l’apprentissage des connaissances

Réorganisation des blocs

Les blocs ont été regroupés sur les deux premières années d’externat, dans la mesure où l’EDN aura lieu en octobre entre DFASM2 et DFASM3.

Un module transversal a été créé. Constitué des Urgences, de la Thérapeutique, de l’Imagerie et de la Médecine Générale. Ces matières seront enseignées dans chaque bloc, avec un contenu en cohérence avec les autres matières du bloc, afin de faciliter les liens entre matières pour les étudiants. Ce module n’est pas un bloc à part, il est traité au contraire au sein de chaque bloc.

Le nombre d’heures d’enseignement par bloc pour un étudiant est d’environ 80h (4 semaines à raison de 4h/j sur une même demi-journée). Ce nombre d’heures doit être réparti entre les matières et les enseignants, module transversal compris. Ce dans la logique de sélectionner les éléments les plus importants/difficiles puisque tout ne pourra pas être abordé, les nombre d’heures étant diminué et les supports de cours restant pour les étudiants les référentiels des collèges de spécialité.

L’enseignement de LCA aura lieu durant les semaines d’ED, durant certains après-midis, en demi-promotion, mais en dehors du nombre d’heure total des blocs.

Réorganisation des cours :

Contenu des enseignements : il se base sur les connaissances de rang A et B définies dans l’arrêté du 2 décembre 2020 et déclinées dans le LISA et dans les référentiels des collèges de spécialité récemment mis à jour.

Format des cours : devenant des ED, ils doivent permettre la mise en application de connaissances déjà apprises par l’étudiant, sous forme de cas cliniques par exemple, avec des rappels de cours si besoin (format déjà utilisé par la grande majorité d’enseignants actuellement). Ces entraînements doivent au maximum utiliser les modalités docimologiques avec lesquelles les étudiants seront évalués aux EDN, dont certaines sont nouvelles. Elles cherchent à favoriser la transversalité, la réflexion et l’analyse.

Dans la mesure du possible, les ED sont organisés de façon à traiter en même temps les items d’une même situation de départ, pour une spécialité donnée et idéalement de collaborer entre spécialités pour parvenir à des ED abordant une situation de départ de manière transversale.

Les responsables de bloc, via la scolarité, communiquent aux étudiants le planning de leur bloc, en précisant pour chaque ED les situations de départ et les items associés qui seront abordés. Ainsi, les étudiants apprennent par eux même les connaissances via le LISA et les référentiels, en commençant dès le début du bloc (donc dès le début de la période de stage), et dans l’ordre du planning, afin d’avoirvu les items avant d’aller en ED pour que cet enseignement leur soit profitables

Réorganisations des évaluations facultaires

Les étudiants passeront 1 évaluation facultaire / bloc, donc 3 en DFASM1 et 2 en DFASM2, chacune espacée d’environ 3 mois. Elles ont lieu à la fin de la dernière semaine de la période hors stage. Cela représente donc pour un bloc deux évaluations par an, une pour chaque demi-promotion, comme actuellement, mais espacé d’environ 7 semaines. Les évaluations facultaires seront adaptées à la nouvelle docimologie de l’épreuve de connaissance nationale (EDN). Un modèle de répartition des types de question réalisé par le Pr Boissier pourra être utilisé. Une session unique de rattrapage pour chaque promotion est organisée pour l’ensemble des blocs.

Page suivante : Parcours